Adhérer

Devenez membre
et acceder aux ateliers, cours, activités, tarifs préférentiels, ...
En savoir plus

Inscrivez-vous pour rester informé de toute l'actualité de votre centre communautaire.

Accueil Accueil / Événements / Commémoration : génocide des Tutsi


Commémoration : génocide des Tutsi


COMMÉMORATION

Le 7 avril est la Journée Internationale de réflexion sur le génocide des Tutsi au Rwanda en 1994, établie par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2003, et depuis 2019, Journée de Commémoration Nationale.
Le 7 avril 1994 marque le début du génocide contre les Tutsi au Rwanda, perpétré par le gouvernement extrémiste Hutu. Dans les 100 jours qui ont suivi, plus d’un million de membres de la minorité Tutsi ont été systématiquement assassinés. Des Hutus modérés et d’autres opposants aux massacres ont également été tués au cours de cette période.

Nous vous proposons ici quelques documents consultables en ligne qui nous ont été partagés par l’association bordelaise Cauri.

FILM
« Tuez-les tous », réalisé en 2004 par Raphaël Glucksmann, David Hazan & Pierre Mezerette
https://www.youtube.com/watch?v=uPuakHztdDM

 

CONFÉRENCE
« La toute puissance des victimes », par Meir Weintrater en 2013
https://www.youtube.com/watch?v=OT3w8aufcG4

 

EXPOSITION
« Le génocide des Tutsi au Rwanda » – par le Mémorial de la Shoah
http://expo-genocide-tutsi-rwanda.memorialdelashoah.org/expo-paris.html 

 

ENTRETIEN
Interview d’Adelaïde Mukantabana – survivante du génocide et présidente de Cauri
https://www.afriquesenlutte.org/afrique-centrale/rwanda/article/rwanda-interview-d-adelaide

Extrait :

Bonjour Adelaïde, pouvez-vous nous parler de
l’association CAURI, de son histoire ainsi que de ses
objectifs aujourd’hui ?

Adelaïde Mukantabana : Lorsque la France préparait
l’opération Turquoise à la fin du mois de juin 1994, à Bordeaux il
y a eu une action de protestation contre le départ des militaires.
Beaucoup de citoyens étaient convaincus que c’était non
seulement trop tard, mais aussi l’objectif n’était pas celui
avancé. La plupart savaient que la France repartait secourir ses
alliés. En effet l’armée rwandaise et le gouvernement intérimaire
étaient dans une débandade totale face à l’armée du FPR. Ce
groupe a continué dans la région bordelaise des actions sur le
génocide des Tutsi, sous le nom de collectif girondin pour le
Rwanda, à la tête duquel, il y avait Gilles Durou, qui,
malheureusement est décédé en 2003. Ce collectif a organisé
des conférences notamment avec la journaliste belge Colette
Braeckman, l’historien Jean-Pierre Chrétien.

Après la mort de Gilles, nous avons essayé de remonter la pente
en créant l’association qui a pour objectif évidemment
d’informer l’opinion publique sur la réalité du génocide celui-ci
nous conduisant obligatoirement à aborder les rapports entre
l’Afrique et la France.
(lire la suite : cliquer ici)


Partager

Facebook Twitter


Mardi
7 avril 2020